Traçabilité alimentaire : évolutions et technologies

Quelles évolutions pour la chaîne d'approvisionnement alimentaire ?

La différence entre la traçabilité alimentaire d’aujourd’hui et celle d’il y a dix ans est assez remarquable. Pensez-y : l’iPhone est sorti pour la première fois en juin 2007 et en est maintenant à son 18ème modèle. L’Apple App Store compte maintenant plus de 2 millions d’applications, et les utilisateurs d’Android peuvent accéder à près de 4 millions. Nous avons même créé une nouvelle forme de monnaies numériques décentralisées en utilisant Blockchain. Nos attentes à l’égard de ce qui est possible avec la technologie, y compris la visibilité dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire, ont été transformées en un peu plus d’une décennie.

Le coût de la technologie, de l’information et du stockage des données a diminué considérablement au cours des dix denieres années. Par conséquent, de nombreux systèmes de traçabilité reposent aujourd’hui sur des appareils mobiles grand public. Les producteurs, les transformateurs de produits alimentaires, les distributeurs et les détaillants peuvent utiliser des appareils relativement peu coûteux, faciles à programmer et connectés au nuage, comme les téléphones Android et les iPhones pour scanner les codes à barres dans les entrepôts, les magasins, les restaurants et ailleurs. De plus, les développeurs de logiciels peuvent distribuer des applications dans le monde entier et les mettre à jour automatiquement via Google Play ou l’Apple App Store. Tout cela a complètement changé l’équation du coût total de possession pour les fournisseurs de solutions de traçabilité et les clients.

Simultanément, avec l’augmentation du nombre d’appareils mobiles, l’omniprésence de l’accès à large bande et le passage au consommateur numérique, les gens pensent souvent d’abord à la mobilité lorsqu’ils interagissent avec un grand nombre des grands détaillants en alimentation. Lorsqu’un client commande une boisson à l’application Starbucks, commande une trousse de repas chez Blue Apron ou des produits d’épicerie chez Instacart : ils ne sont pas dans un restaurant ou un magasin, il n’y a donc pas d’étiquettes d’aliments ou de boissons disponibles pour eux. Ces entreprises doivent collecter le paiement, traiter la commande et fournir au consommateur des informations nutritionnelles et allergènes sous forme numérique – marketing, ventes, R&D produits, achats, comptabilité, logistique, sécurité alimentaire et qualité – toutes intégrées dans une seule application mobile.

logiciel-tracabilite-alimentaire

Les logiciels de traçabilité alimentaire s'attaquent au marché de la restauration

Dans tous ces cas, l’information imprimée sur les étiquettes doit être recueillie auprès des fournisseurs et des fabricants, transférée aux bases de données d’applications mobiles, puis envoyée aux consommateurs sous forme numérique. Ainsi, si les entreprises alimentaires et restaurants ne parviennent pas à obtenir des informations numériques correctes et synchronisées, les consommateurs et les entreprises sont tous deux en danger. Mais la visibilité de la chaîne d’approvisionnement ne se limite pas aux ingrédients, à l’information nutritionnelle et aux allergènes. Dans un avenir pas si lointain, grâce aux progrès des technologies de traçabilité, les entreprises alimentaires seront en mesure de fournir directement au client des données de traçabilité de toute la chaîne au niveau du lot via des logiciels de traçabilité sur-puissants. Cela pourrait être particulièrement utile pour alerter les consommateurs au sujet des rappels et les aider dans les enquêtes sur les maladies d’origine alimentaire. En fin de compte, la traçabilité ne consiste pas seulement à suivre un produit de l’extérieur. Il s’agit d’une bonne et solide pratique commerciale standard pour toute entreprise. Pensez, par exemple, aux produits pharmaceutiques, aux dispositifs médicaux ou aux pièces d’automobile – en réalité, tout processus de fabrication moderne a soit la sérialisation, soit la traçabilité par lots. Chaque fois qu’une entreprise conçoit un produit, celui-ci fait partie d’un système de gestion de la qualité. Si l’entreprise ne trace pas suffisamment les ingrédients tout au long du processus de production, comment l’équipe de gestion de la qualité de l’entreprise peut-elle prendre des décisions pour fabriquer de meilleurs produits ? Si un producteur ne fait pas le suivi des types de semences et des lots depuis la plantation jusqu’à la récolte, comment peut-il savoir lesquels sont les plus performants ? La traçabilité détaillée est vraiment une pratique essentielle pour livrer un produit final de qualité.